Série de 8 estampes (gravures taille-douce : pointe sèche, roulette, eau forte, aquatinte) imprimées sur BFK Rives 75x105cm

Le titre de cette série, ontos-l’être et topos-le lieu, est un mot composé par Jacques Derrida, utilisé dans « Sauf le nom » édité chez Galilée en 1993. Il renvoit à « la valeur ontologique de l’être par rapport à sa situation, à la détermination stable et présente d’une localité, le topos d’un territoire ».
L’ontopologie serait ici double. Ontopologie tout d’abord comme le lieu de l’être, le corps, et même plus précisément l’œil, zone singulièrement immuable de la naissance à la mort, synthèse physiologique de ce qui constitue notre identité. Ensuite ontopologie comme l’être en son lieu, ici représenté par une mise en espace des coupes de l’appareil optique se déplaçant dans un viseur (gaufrage), accompagnées d’appositions de lettres à la mine graphite. Les lettres, renvoient chacune précisément à un individu, proche ou lointain, connu ou inconnu. Elles forment une géographie personnelle, depuis la racine de l’œil à la visée, une mise en rapport de l’être et des autres individus qui l’accompagnent physiquement, intellectuellement ou spirituellement.

Chaque estampe porte en sous-titre le nom de l’espace poétique dans lequel se place ce réseau de personnes représentées par les lettres.

Ontopologie I – l’axiome / 2019

Ontopologie II – la mémoire / 2019

Ontopologie III – la réflexion / 2019

Ontopologie IV – la focale / 2018

Ontopologie V – la mue / 2018

Ontopologie VI – le diaphragme  / 2019

Ontopologie VII – la lentille  / 2019

Ontopologie VIII – l’obturateur / 2019